Clark - Death Peak

CLARK, l’enfant terrible de Warp Records

Producteur, DJ et soundmaker anglais, CLARK (de son vrai nom Christopher Stephen Clark) sort un 8e album DEATH PEAK le 7 avril.

Fidèle à Warp Records (Boards Of Canada, Autechre, Brian Eno, Bibio, Flying Lotus…) depuis ses débuts, l’artiste est passé maitre dans l’art de triturer ses moogs et autres sons extirpés de la nature pour des compos electro/IDM décalées psychotiques et majestueuses.

Chris_Clark-970-80

Souvent comparé à son alter ego Aphex Twin, Clark a su créer un univers unique teinté de sons typés 80’s, beats syncopés ultra puissants, et mélodies évolutives.

Écouter sa musique revient à s’embarquer pour un voyage schizophrène, dépouillé de structure évidente…  Mais c’est là bien simplifier la chose car quand on creuse plus profond son univers alors on effleure par moment le style bande son cinématographique (plutôt apocalyptique avouons le…) capable de nous scotcher au canap’. L’artiste a d’ailleurs composé la bande originale de la série dramatique The Last Panthers, à l’univers sombre et habité qui lui colle parfaitement à la peau.

A travers son dernier chef d’œuvre éponyme sorti en 2014, Clark nous ballade entre titres d’une contemplation mystique (Snowbird) et cadences binaires bien charcutées (Winter Linn). Ambiance mi-cathédrale mi-Berghain au programme.

Après son triptyque psychotique Body Riddle, Turning Dragon et Totems Flare (sortis en 2006, 2008, et 2009) Clark pose les armes avec Iradelphic (2012) blindé de mélodies oppressantes, croissantes et caressantes. Les synthés sont lancinants et pénétrants, les voix envoutantes. Le british sort des sentiers battus, certain peuvent être déçus mais ça fait du bien.

S’ensuit Feast / Beast (2013) recueil étonnant de remix avec des pépites telles que Suns Of Temper (Bear Paw Kicks Version – plus puissant cohérent que l’original !) ou encore Red Light (Clark s’attaque à Massive Attack…Extatique…)

 

HOOVA, titre extirpé de Death Peak, donne le ton. Rythmique post-industrielle, ambiance lourde et claviers finement placés,  Clark nous replonge dans ses délires abstraits à souhait et atmosphères oppressantes. Il poursuit son chemin sur les pistes électroniques sinueuses et tortueuses pour le plus grand bonheur de nos neurones.

Interview de Clark réalisée lors du MAPPING FESTIVAL à Genève en 2013 :

 

SITE WEB DE CLARK

ClARK fait un passage à La Gaîté Lyrique à Paris le 8 avril – ARTE concert Festival

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Découvrez aussi

tom_petty1bis
C’est bien triste , mais Tom Petty, c’est pas un truc de vieux,  ça? Tout d’abord respect aux... Lire la suite
polo and pan pochette
Attendu depuis longtemps, l’album de Polo and Pan est un déstressant de 52 minutes, et remporte tous les... Lire la suite
maxresdefault-2
Par « La Parenthèse Enchantée ». Il ne payait pas de mine quand il a débarqué il y a quelques années... Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *