« Roll Out » : l’invitation au voyage de Fantaz

Après des années passées à jouer le son des autres sur ses platines et sur les ondes du B3 Radio Show, Fantaz dévoile enfin Roll Out, un premier EP rayonnant de vitalité. Dans un langage musical à la jonction du hip-hop, de la musique électronique, du blues et de la drum’n bass, Roll Out est l’EP d’un groove sans visa à tendance solaire et psychédélique.

Ces quatre morceaux, comme autant de destinations sonores, sont tous augmentés de samples traqués puis débusqués telle des pépites d’or sonores sur les cinq continents. Du molam des rizières thaïlandaises au blues psychédélique et avant-gardiste du californien Shuggie Otis, Roll Out est avant tout l’invitation au voyage d’un Fantaz qui se raconte. Un voyage qu’on a envie de faire, résolument.

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiifantazzzz

i

Fantaz pratique la batterie depuis presque toujours. Dès ses premiers cours, il découvre aussi les rythmiques russes et les percussions cubaines, le marimba, le vibraphone, le balafon et donc, une fenêtre sur le monde.

Plus tard, quand certains sortent des vinyles et bombardent Soundcloud de tracks fraîchement sortis de leurs machines, lui préfère digger, écouter et triturer des samples sur sa MPC 2000XL. Dans le petit millier de vinyles qui composent aujourd’hui sa bibliothèque, on croisera certainement Flying Lotus, MadLib, Gold Panda ou encore DJ Shadow, tous bien rangés entre un standard seggae de l’Île Maurice et d’autres pépites discales ramenées de voyage.

Cette culture du beat et cette immense curiosité pour la sono mondiale composent l’essence de l’univers sonore de Fantaz et sont au coeur de Roll Out.

i

i

Roll Out : un voyage, libre et exaltant.

A l’image de « Bridges« , né d’un sample d’un classique de la chanson traditionnelle turque. Un titre qui nous propulse instantanément sur les rives du Bosphore, à Istanbul, ville et pont entre l’Orient et l’Occident. Intemporelle et cosmopolite, comme le son de Fantaz. Le beat minimaliste, la batterie aérienne et les nappes planantes qu’il déploie évoquent un DJ Shadow période Endtroducing – qui figure dans son top 3 de tous les temps, tant les sons semblent se tordre de plaisir sous ses sensuelles manettes.

Mais plus qu’un voyage, Roll Out se fait aussi carte aux trésors. C’est ainsi que l’on découvre dans « Paupiette » les Singers Unlimited, un quatuor de jazz vocal américain spécialiste des jingles publicitaires et des a capella cosmiques dans les années 70. Pour l’anecdote, on retrouve « Nature Boy« , le titre original, chez Flying Lotus avec « Massage Situation« . Hommage coïncidence ou rien à voir. Peu importe, la sérénité de ce morceau rendrait heureux n’importe qui.

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ream-daranoi

i

ZOOM

i

À chaque épopée son trésor et celui de Fantaz se planque dans la Thaïlande des années 60. Et il s’appelle « Molam« , un titre hypnotique et percussif qui porte le nom du blues psychédélique des rizières thaï.

Le molam est très populaire notamment dans l’Isan, une région pauvre du nord-est de la Thaïlande où la pluie fait vivre les hommes autant qu’elle les décime. Alors pour calmer les dieux, les paysans leur jouent du molam, un rock à la fois traditionnel et psychédélique dans ses sonorités dont le phin (guitare traditionnelle thaïlandaise) se fait l’instrument principal.

i

i

À partir des années 1960, de nombreux travailleurs de l’Isan suivent l’exode vers Bangkok et le littoral. Dans leurs valises, une musique vibrante de chez eux : le molam. Et à l’époque, cette musique traditionnelle lao était en train de muter en un blues psyché avec l’arrivée des systèmes d’amplifications et l’installation des bases militaires américaines, donc du rock, en pleine guerre du Vietnam.

Force est de constater que le molam a aussi souvent été l’objet d’enjeux qui le dépassent : il électrise d’abord les troupes des deux camps pendant la guerre civile, puis devient une clé propagandiste du Parti Communiste laotien avant de servir de bande-son aux émeutes anti-élitistes des chemises rouges à Bangkok quarante ans plus tard.

Aujourd’hui, le molam connaît une seconde jeunesse grâce à quelques intrépides fouineurs de vinyles poussiéreux. Il renaît de toutes parts et sous des formes plurielles. Fantaz contribue brillamment à cette réinvention dans son langage propre avec un « Molam » singulier, presque drum’n bass.  Les motifs vocaux déstructurés de Ream Daranoi sont sublimes dans leurs déclinaisons psychédéliques.

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiifantaz-dilla

i

« Je me verrais bien dans une bagnole, plein soleil, sur une jolie route à dire ‘on ne sait pas où on va mais on kiffe, on roule et on va tout droit, on s’en fout du reste. » – Fantazi

i

Comme dernière destination de ce voyage passionnant, Fantaz creuse un peu plus la veine du blues psychédélique avec « Tout droit« , un titre solaire aux allures de road-trip transatlantiques qui nous amène à (re)découvrir le génial Shuggie Otis. Le californien est un musicien précoce, complet et inventif. Il marque l’éclosion de la soul psychédélique dans les années 70 avant d’être l’une des principales sources d’inspiration de l’acid jazz quinze ans plus tard. Et si Béyoncé, Criolo, Outkast … et J Dilla ont également samplé l’oeuvre de Shuggie Otis, Fantaz en extrait l’essence.

Une lumière chaude (comme celle de l’automne) et une grande liberté, qui semblent nimber Roll Out tout entier. Avec ce premier EP prometteur, Fantaz réussit son pari : celui d’une musique hybride au service de l’émotion, un petit bonheur qu’on emmènera partout en attendant le suivant.

i

i

BONUS

i

♥ Autre découverte réjouissante : le visuel de Roll Out, signé Pierre Buttin, un hyper-créatif génial très actif sur le net. Il a notamment illustré « Wolves » de Kanye West (Life of Pablo), phrase par phrase, et c’est excellent. @wolvesillustrated 

♥ Fantaz, Captain XXI et leurs platines seront en live à La Palette à Chambéry le 19 novembre prochain.

♥ Le BANDCAMP de Fantaz + son FACEBOOK

Retrouvez le B3 Radio Show tous les vendredis soirs à 21h sur Radio Ellebore, 105.9 FM à Chambéry et Aix-les-Bains.

Découvrez aussi

Beats et flocons, Vendredi 8 Février à la Féclaz Une fois de plus, l’Espace Malraux continue de nous faire... Lire la suite
Grandement influencés par le son Nu Yorican (le son latino de New York), les meilleurs représentants du Latin Soul à... Lire la suite
Viens, voir, viens voir le docteur… Le samedi 12 janvier, le B’Rock démarre l’année comme il se doit avec... Lire la suite