Le pouvoir secret du duo.

Deux est un de nos chiffres fétiches, presqu’un peu grigri. Trop de paires s’accordent à la perfection pour que ce ne soit pas un chiffre important : le soleil et la lune, un frère et une sœur, le ketchup et la moutarde, Chandler et Joey, une glace à la noisette et sa chantilly, un batteur et un bassiste, l’œil droit et l’œil gauche, la tête et le cœur.

Alors, pour se sentir complet, on peut avoir besoin de quelqu’un d’autre qui nous conforte, nous réconforte, nous apprend, nous aide, quelqu’un qui partage, qui construit, quelqu’un qui sait pour toi, quelqu’un qui essaie avec toi. Pour certain c’est la définition du couple amoureux. Mais un couple peut être efficace ailleurs que dans une chambre à coucher et dans la musique, on appelle ça un duo.

i

ZOOM

i

♥ – Lucius

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilucius

i

Il y a plusieurs catégories de duos.

D’abord le monstre à deux têtes, dont Lucius. Jess Wolfe et Holly Laessig sont New-Yorkaises, se rencontrent dans une prestigieuse école de musique et ne se quittent plus. Elles se coiffent et s’habillent de façon identique. Des BFF flippantes. Leur dernier album, Good Grief, n’a pas qu’une pochette magnifique, il est hyper pop et assez nerveux, fait de solides riffs rock et dancefloor. Monstre à deux têtes, mais vraiment : elles sont tellement accordées vocalement, qu’on ne sait pas qui chante quoi. Sur scène, elles sont de profil autour d’un seul micro, comme une seule personne et leurs unissons sonnent comme une seule voix. Un Hydre de Lerne pop et percutant dont on ne peut se passer !

i

i

♥ – Sylvan Esso

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiisylvan-esso-640x427

i

Il y aussi le duo de la bonne rencontre au bon moment : Sylvan Esso. Alors c’est léger, ça fait twerker au ralenti et cerise sur le gâteau, ça peut vous faire penser à Feist et vous n’auriez pas tort. Le duo est composé d’Amelia et de Nick. Elle, on l’aimait déjà, car chanteuse du trio folk féminin Mountain Man qui accompagnait Feist sur son dernier album. Elle rencontre Nick qui mixe dans un bar et ils enregistrent très vite leur 1er album en 2013. Elle chante comme un petit oiseau et lui, il lui a fait un nid en sons électroniques profonds et sautillants.

i

i

♥ – Elysian Fields

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiielysian-fields-2

i

Certains duos sont comme des vieux couples, avec un artiste déboussolé et sa muse qui éclabousse de beauté tout ce qu’elle regarde. Serge et Jane, Ike et Tina, Stone et Charden… Et surtout Elysian Fields. Ne cherchez pas, vous ne trouverez jamais plus sensuelle que Jennifer Charles. Quoi qu’elle chante, des choses les plus belles aux plus grivoises, la sensation est la même. Elle vous enveloppe de coton, de douceur et de vapeur de drogues aussi. En live, le temps s’arrête à chacune de ses mains passées dans les cheveux, à chacun de ses mots susurrés dans le micro, à chaque sourire en coin à son compagnon de route. Ils sont rois dans le royaume des ballades éthérées et mélancoliques.

i

i

♥ – Jesca Hoop and Sam Beam 

i

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiijesca-hoop-and-sam-beam

i

Et enfin, dernière catégorie pour aujourd’hui : le duo qui ne dure que le temps d’un album. Celle qui réunit deux artistes qu’on aime et qui nous préparent une surprise. Et quand Sam Beam de Iron and Wine (une des tête de proue de la folk de ce siècle) fait un album entier avec Jesca Hoop, une des plus belle mélodiste pop du monde, ça donne un album folkissime à souhait à écouter en allant couper du bois dans la forêt ! C’est très bien fait, aussi car produit par Tucker Martine qui travaille notamment pour Sujfan Stevens, c’est contemplatif et les deux artistes ont réussi à marier, à voix égales, leurs caractéristiques respectives. Et pour couronner le tout, Love Letter for Fire, sorti en mai 2016, parle d’amour …

i

i

i

Alors pour faire de plus belles choses encore, on vous laisse aller à la recherche de Sonny si vous êtes Cher, de votre Starsky si vous êtes Hutch, de votre Jay-Z si vous êtes Beyoncé, de votre Simon si vous êtes Garfunkel, et de votre David si vous êtes Jonathan… d’ici là, faites des cœurs avec les mains !

La minute coeur avec les mains : une chronique à retrouver tous les mercredis à 12h10 dans The Bird & The Bee, le super cool magazine d’actualité culturelle et locale de Radio Ellebore. 

 

Découvrez aussi

Beats et flocons, Vendredi 8 Février à la Féclaz Une fois de plus, l’Espace Malraux continue de nous faire... Lire la suite
Grandement influencés par le son Nu Yorican (le son latino de New York), les meilleurs représentants du Latin Soul à... Lire la suite
Viens, voir, viens voir le docteur… Le samedi 12 janvier, le B’Rock démarre l’année comme il se doit avec... Lire la suite