Jordan Rakei, révélation groove.

On ne sait pas encore beaucoup de choses sur lui et son label se fait plutôt discret à son sujet. Mais le mystère attise le désir n’est-ce pas ? Remarqué entre autres par Disclosure et Gilles Peterson, Jordan Rakei a récemment collaboré avec Ta-Ku et FKJ, puis embarqué pour une tournée à guichets fermés en Australie et en Nouvelle-Zélande après la sortie d’un EP au titre évocateur, Groove Curse, avant de finir par s’installer à Londres où il a peaufiné Cloak.

Signé sur le label australien Soul Has No Tempo, ce premier album est impressionnant de maturité. Jordan Rakei déploie son groove langoureux venu des racines de la soul pour le fusionner tout en douceur à des rythmiques bien ancrées dans ce que le hip-hop et le jazz font de mieux. Merveille de basse-batterie, délice des claviers mais surtout, chaleur de sa voix.

DJ, crooner, producteur, chanteur et multi-instrumentiste, on se dit qu’il pourrait être le mélange parfait entre JMSN dont on vous parlait il y a peu (relire l’article ici), James Blake et Gabriel Garcia-Montano. Dans ses oreilles, on sait qu’il y a Chet Faker, Robert Glasper, Fat Freddy’s Drop et ça explique pas mal de choses. Le garçon est une vraie révélation et nous, on vous en reparle très bientôt car… ELLEBORE AIME ! 

 

 

Découvrez aussi

C’est le joli mois de mai, et ça tombe bien, c’est un mois ou l’on vous gâte avec plein de... Lire la suite
Ce mois, une sélection entièrement consacrée au génial Norman Whitfield, producteur, arrangeur, compositeur pour la... Lire la suite
On va s’interesser ce mois à la soul et au funk en provenance des Bahamas, avec des artistes qui ont […] Lire la suite