4_584557051_north_522x

Perez – L’interview

 

Véritable découverte de ce début d’année, l’ambiance sombre et enivrante de Perez nous plonge dans une sorte de rêve éveillé. Ancien membre du groupe Adam Kesher, Julien Perez se lance en solo et nous envoûte de sa voix douce, intense et ses textes à fleur de peau . La beauté noire de sa pop coldwave nous fait penser que Perez est sans aucun doute l‘artiste à suivre cette année et qu’il ne va pas avoir de mal à faire sa place dans le paysage de la scène française.

 

Ellebore: Quel est votre parcours? Qu’avez-vous fait avant d’entrer dans le monde de la musique?

Perez: J’ai fait des études de philosophie à Paris 8. Aujourd’hui, je suis en résidence d’artiste au  pavillon du Palais de Tokyo.


E: Quel a été le déclic dans votre vie qui vous a poussé vers cette voie?

P: Difficile de parler de déclic, c’est plutôt une accumulation de choses : je tripotais les boutons de la chaîne hi-fi de mes parents lorsque j’étais tout petit, puis un peu plus tard j’ai appris le piano, au collège, j’ai écouté toutes sortes de choses, dont certaines peu recommandables, avec une propension à écouter ces choses en boucle, et enfin au lycée je me suis dis que je me ferais davantage d’amis si je montais un groupe de rock. La musique a toujours été présente dans ma vie et je crois que c’est un moyen d’expression avec lequel je me sens à l’aise.  


E: Quels ont été les artistes qui vous ont donné l’envie de faire de la musique?

P: Je me rappelle aller voir des groupes de punk, de noise et de hardcore dans les caves de Bordeaux à mon adolescence. L’énergie que ces groupes déployaient sur scène avait quelque chose de très séduisant. Et puis j’aimais bien l’idée de trouver un alibi pour voyager.

 

E: Quel est l’album que vous avez le plus écouté?

P: Ce doit être le premier album du Velvet Underground. C’est un disque réputé comme séminal et il a très bien marché sur moi.  


E: Un jeune artiste que vous appréciez particulièrement?

P: J’aime beaucoup Feiko Beckers qui est un artiste contemporain hollandais avec qui je fais de la musique de temps en temps.


E: En dehors de la musique, quels sont vos passe-temps, vos centres d’intérêt?

P: J’aime le cinéma, particulièrement celui des années 70, marcher dans la montagne, conduire dans des régions désertiques et manger avec des amis.  

 

E: Quel est votre péché mignon?

P: Le petit matin.


E: Que chantez-vous sous la douche?

P: Une chanson entendue la veille. 


E: Quels ont été vos inspirations musicales ou autres durant la préparation de l’EP « Cramer »?

P: En vrac, Moebius, Manuel Göttsching, Tangerine Dream, Alain Bashung, Alain Kahn, Christophe, Robert Wyatt, Dashiell Hedayat, Liquid Liquid, Angelo Badalamenti, Nico, Robert Ashley, Q-Lazzarius, Jarvis Cocker.

Disons que ce sont des musiciens que j’admire et qui m’inspirent à mes dépends.  


E: Le monde de cet EP est plutôt sombre et mystérieux, reflète-t-il votre personnalité?

P: Il y a effectivement quelque chose de sombre dans ma musique mais j’estime qu’on y trouve aussi de l’humour et de la tendresse.


E: Si vous deviez résumer votre EP en 3 mots?

P: Musique française moderne.


E: Quelle femme représenterait le mieux votre musique?

P: Une femme sous influence.

 

E: Qu’est-ce que vous n’aimez pas entendre sur votre musique?

P: Qu’elle fait songer à quelque chose que je n’aime pas.

 

E: Quel a été la critique qui vous a le plus flatté?

P: Luz a dit dans une chronique de l’un de mes concerts que s’il n’aimait pas la musique française c’est parce qu’il préférait Perez. C’est un très joli compliment.

 

E: Quels sont tes futurs projets musicaux?

P: Un album, dans les plus brefs délais je l’espère.


E: Pour finir, qui est le prince noir?

P: Le prince noir est une statue que je décris dans l’une de mes chansons et sur laquelle on peut projeter ce que l’on veut. C’est également le surnom d’Edouard Plantagenêt, prince de Galles, comte de Chester, duc de Cornouailles et prince d’Aquitaine au XIVème siècle. 

 

Découvrez le premier EP solo de Perez ici ainsi que le titre « Le prince noir » dans la playlist d’Ellebore et en écoutant la fréquence sensible.

 

https://soundcloud.com/perez-sound

http://www.facebook.com/Perezofficial

 


Découvrez aussi

Beatmaker au sein du renommé collectif L’Entourloop, The Architect a mis entre parenthèse son projet ragga hip-hop... Lire la suite
Cyril Caillat aka Lakay, artiste multi-instrumentiste, s’apprête à sortir « Awake Experience », un album marqué... Lire la suite
Toute notre équipe est particulièrement ravie qu’Ellebore fasse partie des radios qui vont diffuser ce très... Lire la suite