Les deux amis, de Lous Garrel

 

C’est l’histoire de deux potes qui se pensent inséparables. C’est l’histoire d’une jeune détenue effrayée par l’idée de vivre. C’est l’histoire d’une romance qui ne commence jamais vraiment.

Par un fragile triangle amoureux, Garrel (Abel) réussit à parler d’amitié avec une maturité impressionnante. Chaque rôle qu’il a choisi pour ses comédiens est parfaitement défini. Farahani (Mona) joue la beauté mystérieuse, fascinante parce que taciturne, lumineuse aussi, telle un coucher de soleil. Macaigne (Clément) continue son exploration du malade amoureux et enragé. Se livrant corps et âme pour ce qu’il croit être l’amour de sa vie, cet acteur montre à quel point la passion peut être dévastatrice. Sa voix fébrile et très aiguë trahi ses intentions, son regard anéanti appui son désarroi. Réalisateur et acteur, Garrel se place au centre de ces deux personnages, entre ces deux êtres aussi égarés que lui. Celui-ci regarde cette relation foireuse d’un œil distant, d’abord, pour finir par tomber pleinement dedans.

 

2_amis

 

Tous les agissements de ces hommes ne font que respecter les cinq lignes qu’Abel avait écrites. La vie n’est pas un brouillon que l’on peut raturer, gommer ou modifier. Tout se vit au présent, rien ne peut disparaître. Dans ce genre de poésie urbaine et romantique, le thème de la liberté est exploité sous toutes ses formes. Qu’elle soit amoureuse, carcérale ou amicale. Filmés très souvent à l’extérieur, ces deux amis passent leur temps à courir dans les rues parisiennes. Courir, pour échapper à leur existence. Courir aussi, pour se sentir vivant. Courir enfin, pour insuffler un réel dynamisme à l’ensemble de cette œuvre, extrêmement attachante.

 

Hugo Harnois.

Toutes les critiques d’Hugo Harnois sur www.septieme-sens.net

Découvrez aussi

La selecta 2023 des Producteurs locaux d’Ellebore : des disques sortis cette année, des disques plus anciens,... Lire la suite
Du mardi 28 Novembre au mercredi 20 décembre, la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau accueille l’exposition... Lire la suite
Et c’est reparti pour les nouveautés du mois d’Ellebore, et cette rentrée nous a particulièrement... Lire la suite