It_Followsaf

It Follows, de David Robert Mitchell

 

L’homme a peur de mourir, mais cette crainte n’est rien à côté de celle-ci : être traqué sans relâche et sans raison apparente en ayant conscience que la mort est l’unique échappatoire. Horrifique, philosophique, érotique, It Follows est tout cela à la fois pour vous faire vivre cent-sept minutes d’effroi.

 

Les personnages (et acteurs) sont des Monsieur-tout-le-monde, voilà pourquoi nous pouvons entrer en empathie avec eux et s’identifier à leurs psychoses. Reprenant la peur universelle du trépas, cette dernière hante les protagonistes de la manière la plus élémentaire possible. Aucun effet spécial n’est utilisé pour vous affoler, seule la torture psychologique demeure présente pour réveiller vos instincts de survie, et vos désirs masochistes de spectateur.

 It_Follows

Ces quartiers inanimés et la musique terriblement anxiogène de disasterPeace participent à la tension du spectateur, omniprésente. Les moments les plus effrayants ne concernent pas les scènes d’action mais les silences, bien plus communicatifs et terrifiants que n’importe quelle goutte de sang. Ils révèlent en effet nos cauchemars les plus profonds, nos angoisses les plus viscérales. Reprenant les codes du film d’horreur (groupe d’adolescents, maisons abandonnées) en les détournant, It Follows matérialise la quintessence de la peur.

 

La mise en scène chirurgicale de Mitchell (plan-séquence circulaire, cadrage géométrique) souligne un récit épuré et plein de symboles. Au public ensuite de se faire sa propre opinion, car plusieurs niveaux de lecture résident dans cette narration. Ce terrible virus peut-il représenter le SIDA que certains malades se donnent volontairement ? Ce huis-clos (on ne voit pratiquement que la tête des adolescents) n’est-il pas une abyssale hallucination ? De nombreuses autres questions peuvent se poser, encore faut-il avoir le courage d’aller voir cette œuvre, effroyablement dérangeante.

 

Hugo Harnois

Toutes les critiques d’Hugo Harnois sur www.septieme-sens.net

Découvrez aussi

« Portraits Kinois » | Dernière semaine avant le premier clap Une série de 5 épisodes qui part à la rencontre... Lire la suite
La selecta 2023 des Producteurs locaux d’Ellebore : des disques sortis cette année, des disques plus anciens,... Lire la suite
Du mardi 28 Novembre au mercredi 20 décembre, la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau accueille l’exposition... Lire la suite