La_Legende_de_Manolo

La Légende de Manolo, de Jorge R. Gutierrez

 

Producteur d’œuvres telles que Le Chat Potté, Kung-Fu Panda 2 ou Les Cinq Légendes, Guillermo Del Toro a souvent le nez fin pour dénicher les petites pépites. C’est le cas avec La légende de Manolo, superbe conte mexicain plein de poésie. L’histoire est un classique : deux amis d’enfance sont amoureux de la même femme. L’un est guitariste, l’autre guerrier. Que le meilleur gagne.

 

Rarement installés dans les décors mexicains, les récits d’animation préfèrent souvent l’imaginaire au réel. Ici, La légende de Manolo utilise les deux pour livrer une narration généreuse. Après le film, les petits sauront se représenter les clichés mexicains, et les plus grands y verront une belle relecture des mythes classiques. Dommage par contre que les passages chantés soient loupés. Tantôt anglais, tantôt français, ces derniers cassent la magie de cette ambiance pourtant charmante.

 

L’animation aime coller à leur scénario des personnages hautement pédagogiques, et Manolo ainsi que son ami Joaquin en sont le parfait exemple. Ils remplissent néanmois parfaitement le cahier des charges. Chacun doit choisir sa propre voie en assumant leurs choix malgré l’ombre de leur père qui plane au-dessus d’eux. L’identification est, certes facile, mais très efficace.

 

La mort est enfin à prendre avec légèreté. Ce n’est en aucun cas la fin, mais bien le passage d’un monde vers un autre, où tous vos proches vous attendent pour célébrer la vie jusqu’à l’éternité. Peu évoquée dans les films d’animation, la perte d’un être cher est ici subtilement représentée. Les couleurs inondent l’écran dans un déluge de détails tous plus gracieux les uns que les autres. La mort n’est rien de plus qu’une fête, et ça fait fichtrement du bien.

 

Hugo Harnois.

Toutes les critiques d’Hugo Harnois sur www.septieme-sens.net

Découvrez aussi

La selecta 2023 des Producteurs locaux d’Ellebore : des disques sortis cette année, des disques plus anciens,... Lire la suite
Du mardi 28 Novembre au mercredi 20 décembre, la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau accueille l’exposition... Lire la suite
Et c’est reparti pour les nouveautés du mois d’Ellebore, et cette rentrée nous a particulièrement... Lire la suite