Mais_quest-ce_quon_a_fait_au_bon_dieu

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? De Philipe de Chauveron

 

Claude et Marie Verneuil, respectables gens aisés de Chinon, ont quatre filles. La première est mariée à un musulman, la seconde à un juif, la troisième à un chinois. Jusque là ils ont fait preuve d’ouverture d’esprit mais c’est assez. Alors, quand la petite dernière Laure leur annonce son futur mariage avec un catholique, ils sont rassurés. Seulement, le fiancé est noir et sa famille est quelque peu réticente à l’idée que leur fils épouse une « blanche »…

 

S’il y a bien un film qui cartonne en ce moment, c’est celui-ci et il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour que les spectateurs se ruent vers les salles obscures. Clairement, Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? s’affiche comme LA comédie française de ce printemps. Le casting réunit à la fois les acteurs d’une ancienne génération (Chantal Lauby et Christian Clavier) et les représentants de la nouvelle (Ary Abitan, Noom Diawara, Frédérique Bel…) et le film joue la carte du « mariage pour tous » version multiculturalisme.

 

Le point faible du film se trouve peut-être du côté des rôles féminins, trop effacés devant l’emphase et les querelles de leurs maris respectifs. On notera quand même que l’excellente Chantal Lauby est toujours très drôle sauvant un peu les jeunes actrices de la simple figuration.

 Mais_quest-ce_quon_a_fait_au_bon_dieu2

 

Son point fort réside dans le fait que l’humour n’épargne personne. Tour à tour, le chinois, le juif, l’arabe, le noir et le français blanc vont être victime des clichés racistes habituels ce qui donne lieu à de nombreuses séquences drôles dans lesquelles les préjugés racistes fusent. C’est cependant fait avec assez d’humour et de distance pour, qu’à mon sens, on ne puisse pas se méprendre sur le message du film qu prône clairement la tolérance envers l’autre et la mixité culturelle. En effet, les gendres ne sont jamais aussi forts que lorsqu’ils agissent ensemble.

 

Le deuxième point fort, c’est incontestablement Christian Clavier. Symbole d’une ancienne France, l’homme qui a joué Asterix le gaulois est aujourd’hui un père gaulliste mais surtout raciste. Il atteint l’apogée de son jeu lors de sa confrontation avec le père raciste de Charles venu de Côte d’Ivoire pour le mariage de son fils.

 

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? ne sera pas le film de l’année mais il a le mérite d’être honnête avec ses spectateurs. Il est estampillé « comédie » et remplit le contrat puisqu’on rigole à de nombreuses reprises. Voilà une comédie tout à fait correcte qui ne fait pas de mal. A consommer sans modération donc.

 

Barbara Cornuaud

 

Découvrez aussi

« Portraits Kinois » | Dernière semaine avant le premier clap Une série de 5 épisodes qui part à la rencontre... Lire la suite
La selecta 2023 des Producteurs locaux d’Ellebore : des disques sortis cette année, des disques plus anciens,... Lire la suite
Du mardi 28 Novembre au mercredi 20 décembre, la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau accueille l’exposition... Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *